Résultats de votre recherche

Vendre rapidement son bien

Trois règles à respecter

Vous avez décidé d’acquérir un logement plus grand ? Vous souhaitez vendre un appartement que vous mettiez en location ? Trois étapes à suivre pour vendre son bien rapidement et dans les règles :

  1. Estimer
  2. Diagnostiquer
  3. Valoriser

Solutions à connaître pour vendre vite et bien

Dans un contexte de marché immobilier tendu, il est crucial de proposer un bien conforme aux normes, et surtout de savoir le rendre « attractif ». Ne négligez pas non plus l’aspect fiscal !

  1. Estimer votre bien immobilier
  2. Effectuer les diagnostics obligatoires préalables à la vente
  3. Valoriser un bien : séduire l’acquéreur

Estimer votre bien immobilier

C’est une étape essentielle, car pour bien vendre, il s’agit de connaître l’état du marché. Une bonne vente se base sur un prix « juste », qui n’est déphasé du marché ni à la hausse, ni à la baisse.

Vous pouvez vous-même procéder à l’estimation, en vous renseignant sur les prix pratiqués au moment où vous souhaitez mettre en vente. Vous devez avant tout être objectif par rapport à votre bien : connaître ses faiblesses et ses atouts.

Utilisez les outils de cotation disponibles en ligne. Ils évaluent les prix en fonction du type de bien (maison ou appartement), de sa surface, et de sa localisation. Il faut préciser que l’état général de votre bien ainsi que son environnement influent sur le prix.

Un logement où de nombreux travaux sont à engager ne pourra être vendu au même prix qu’un appartement habitable aussitôt. Par ailleurs, si le quartier où se situe votre bien est réputé pour sa tranquillité et sa sécurité, vous pouvez aussi le valoriser.

Autre option en matière d’estimation : faire appel à un spécialiste de l’immobilier qui viendra chez vous, afin d’effectuer une évaluation de visu.

Effectuer les diagnostics obligatoires préalables à la vente

Lors d’un acte de vente, le vendeur doit adjoindre au dossier plusieurs diagnostics obligatoires, instaurés par la loi. Au nombre de 7, ceux-ci permettent d’évaluer les niveaux de risques. Ils constituent le Dossier de diagnostic technique (DDT) et concernent :

  • la présence de plomb
  • la présence d’amiante
  • la présence de termites
  • l’état de l’installation de gaz
  • l’état de l’installation électrique
  • les risques naturels et technologiques
  • la performance énergétique

Ces diagnostics doivent être effectués par des experts certifiés. Si le vendeur ne les fournit pas, il s’expose à des sanctions, dont la plus courante est l’annulation de la vente. Seule la performance énergétique possède une valeur informative, non susceptible de sanctions.

Valoriser un bien : séduire l’acquéreur

Quelques principes loin d’être superflus : avant toute visite, assurez-vous que votre appartement ou votre maison soit propre et bien nettoyé. Un coup de peinture sur les murs peut parfois convaincre l’acheteur. Si vous possédez un jardin, ayez le réflexe de le tondre. De manière générale, faites en sorte de rendre le logement neutre, afin que chacun puisse s’y projeter.